Commentaire de Mélusine ou la Robe de Saphir.
sur Le philosophe le plus dangereux de l'histoire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 2018 14:02

@gaijin


L’éternelle histoire de la poule et de l’oeuf. Freud avait un gros problème avec sa mère puisqu’il n’est pas allé à son enterrement. L’époque était aussi très patriarcale et la femme dans les représentations picturales, cette goule ou méduse qui castrait l’homme et qu’il fallait vaincre comme Persée pour s’élever et faire carrière. Séductrice et dévoreuse. Nous sommes toujours dans un cadre duel : moi ou l’autre. L’orgueil et la parano rodant. Il s’agissait d’être sérieux de définir "clairement le mal pour le vaincre. A tel virus ou bactérie, tel vaccin. Désigner la femme (ou le juif son équivalant pleurnichard) comme parfait bouc émissaire des malheurs consistait à penser comme les hussards ou les prussiens. A chaque problème, une solution radicale,.... Sans comprendre que cette haine n’était que la projection de leur propre faiblesse. Si on baisse la garde, on est foutu. (relisez Buzatti : le désert des tatares). 

Voir ce commentaire dans son contexte