Commentaire de Christian Labrune
sur Les oubliés de la politique. Les gens autonomes et responsables


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 14 octobre 2018 00:16
@Spartacus,

Il est de fait qu’on est entré dans un système complètement pervers. Le citoyen n’est plus considéré comme un sujet pensant autonome disposant de la faculté de juger, mais comme un gamin à qui il faut dicter sa conduite. L’Etat se pose en maître d’école sévère, disposant seul du savoir face à une classe de jeunes crétins qui feraient toute sorte de bêtises et seraient bien capables de nuire à eux-mêmes si on les laissait faire. Quand j’entends des politiques - et c’est de plus fréquent !- parler de la nécessité d’une « pédagogie » pour faire admettre au corps social leurs « réformes » imbéciles, j’entre en fureur.

Ils sont où, les gamins irresponsables, par les temps qui courent ? Je les vois à l’Elysée, je les vois usant leurs fonds de culottes à l’Assemblée et nous offrant quotidiennement le spectacle atterrant de leur nullité, de leur suffisance imbécile et de leur profonde irresponsabilité. Dans une vraie république, c’est les meilleurs et les plus compétents qu’on devrait élire, mais ce n’est plus le cas. La tyrannie des médiocres et des plus bêtes est en marche, et si on ne parvient pas à l’abattre au plus vite, on en crèvera.

Voir ce commentaire dans son contexte