Commentaire de Alren
sur Enseignement. Blanquer réussira-t-il à faire « bouger le mammouth » ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alren Alren 16 octobre 2018 17:51
@zzz’z

La défaite de 1870, l’industrialisation rapide de la France sous la IIIème république naissante avait montré la nécessité d’un minimum de connaissance des soldats et ouvriers, en particuliers de savoir lire.

C’est avec beaucoup de répugnance que la bourgeoisie a concédé l’existence d’un enseignement public non-confessionnel, l’enseignement catholique n’étant ni désireux ni apte à former tous ces enfants du peuple.
Mais Jules Ferry l’a révélé dans une lettre confidentielle à un parent, les « rouges » étaient en train de s’organiser pour créer des « écoles du peuple » destinées aux enfants d’ouvriers, écoles qui pouvaient engendrer une foule de « partageux » plus tard. Il fallait donc leur couper l’herbe sous le pied en décrétant l’école publique « laïque ».
Ce qu’elle n’était pas tout à fait vrai puisque les leçons de morale faisaient état des obligations envers Dieu (avant même les patrons et les parents).

Bien entendu les instituteurs firent l’objet d’un contrôle strict, voire maniaque par le biais d’inspecteurs et par les notables qui pouvaient signaler les « mauvais éléments ».

Voir ce commentaire dans son contexte