Commentaire de JL
sur Macron et sa clique réactionnaire nous ressortent Pétain !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JL JL 8 novembre 2018 14:00

«  L’histoire nous a inlassablement appris que le pouvoir n’a jamais rien cédé et ne cèdera jamais rien si ce n’est par la force. » (Normand Baillargeon, professeur en sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), essayiste, ...)

 

 

Je voudrais revenir ici sur l’hommage à Pétain voulu par Macron — et ceux pour qui il œuvre, pour dire deux choses :

 

La première : je trouve révoltant que la raison invoquée pour expliquer le rétropédalage à ce sujet n’est pas l’indignation nationale du susdit, mais le fait que ses cendres ne reposent pas aux invalide !!! Ce prétexte constitue à mes yeux une surcouche de scandale sur le scandale ! Qu’on y réfléchisse.

 

La deuxième chose : je ne crois pas une seconde au pseudo attentat qui aurait été déjoué, imputé à la « droite extrême » ! En effet, qui donc est en phase avec Macron sur ce déni de l’indignité nationale dont a pourtant bel et bien été frappé Pétain, sinon cette fange que faute de mieux ici, je qualifierai de « droite extrême » puisque la fille de celui qui ne voyait des les génocides systématiques qu’un « détail de l’histoire » s’est acheté depuis peu une respectabilité républicaine ?

 

J’ajoute : vu sous cet angle, le débat du deuxième tour de la récente présidentielle, prend un sens tout à fait révélateur.


Voir ce commentaire dans son contexte