Commentaire de Cylon 96877
sur Tiens ? Qui voilà !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

EL Cylon 96877 9 novembre 2018 05:31

@Christian Labrune

 Elle serait le fait d’une machine capable de comprendre à peu près n’importe quel texte, scientifique ou littéraire, d’apprendre toute seule, en explorant toutes les bases de données disponibles, afin d’en tirer les enseignements qui l’intéressent. Cela suppose une conscience et une liberté.
>
Le cognitif est bien cette interface avec le monde que vous décrivez , être capable d’ absorbé des « données » et de déduire de celle ci comment les utiliser voire en créer de nouvelle qui pourront être exprimer comme concept indépendant des donnée recueillis .donc a force de lire des livre , un intelligence se mettra a en ecrire et ne sera pas bloqué non plus par un changement de moyen , un changement de support physique(livre , audiophone , tablette) ou linguistique (livre a l’ envers , mot manquant ou même un texte en japonais pouvant se lire dans les 4 sens )
Le cognitif en temps que méthode objet/donnée peut impliqué une sentience Celle ci ira puiser dans l’ émotionnel brut l’ apprentissage , développera des goûts et des antipathie . Une fourmis pourrait acquérir des comportement voir même lire les info de la piste d’ odeur de ses consceur lui permettant d’ accomplir « sa mission » .Une telle fourmis pourrais même apprendre a flemmarder par moment

La conscience .et la liberté Vienne de l’ évolution causé par la sentience qui elle ne trie pas volontairement une fois « forgé » un début de conscience qui elle décidera des moyen de se construire . C’ est assez proche du comportement d’ un bébé mamifere ou meme humain . On as donc un sensorium , un traitement cognitif sur les donnée de celui ci ... et un tamis permetant d’ orienter l’ info en fonction de sa pertinence.Ca manque encore d’ humour , un bebe rit rarement a une bonne blague qui echape a son experience et sa culture social . il pourra par contre comprendre par l’ attitude de ses parents , que c’ est le moment de leur plaire ..et de sourire .Graduelement l’ enfant apprendra les mots , et les comportement adapté , il commencera a rire comme le fond les ado , quasiment au premier degré sans forcement comprendre d’ autre aspect planque dans la blague.

L’ adulte lui , devient capable de tresser une carte psychosocial de ces donné .
On as deja un esprit bien formé .... mais cela suffit t’ il ou faut t’ il lui donner une ame , une spiritualité ... tout ce qui fait que nous somme la creature la plus evoluer avec peut etre les dauphins comme compagnon proche

L’ ia faible dans les arme ou dans un bras robotisé pour des operation medicale complexe , n’ aurais pas bessoin de tout ca .Elle ne pourrais pas « hesiter » , mediter sur sa place dans le monde en tant que conscience esprit .
Elle reste confiné malgres son apprentisage a adapter ses comportement par rapport la situation Un char frappé de la croix rouge ambulance devrait etre reconnus comme tel . Mais une ambulance remplit de soldat devrait passer les ligne .

l’Ia forte est une complétude qui intégrera des IA faible .
c’ est la dessus que je me base pour séparer les deux , tout en les regroupant
dans un être plus complexe qui pourrait nous ressembler ou totalement divergé.
 
Mais sans surcouche une voiture intelligente ne fera que réagir dans un cadre .

Merci de la réponse


Voir ce commentaire dans son contexte