Commentaire de Fergus
sur Les #GiletsJaunes et l'Histoire de France


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 19 novembre 2018 16:05

Bonjour, Ariane

Je suis loin de partager ton optimisme. Du moins tant que le mouvement n’est pas constitué en coordination solide dotée de porte-paroles charismatiques et convaincants. En réalité, je pense que nous sommes dans un entre-deux qui peut déboucher aussi bien sur une amplification de cette lutte que sur un essoufflement, synonyme de fin à relatif court terme.

Pourquoi ? Parce que trop d’intérêts sont contradictoires chez les gilets jaunes. D’une part, il ne s’agit pas d’« une classe sociale » comme tu l’as écrit, mais d’un conglomérat d’ouvriers et d’employés modestes, de cades subalternes, de retraités, d’artisans, et même de petits patrons dont les attentes divergent.

On annonce un grand rassemblement à Paris samedi prochain. Ce pourrait être tout aussi bien un événement fondateur qu’un baroud d’honneur. A suivre...


Voir ce commentaire dans son contexte