Commentaire de Gilbert Spagnolo dit P@py
sur Les #GiletsJaunes et l'Histoire de France


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 novembre 2018 20:21

Hier sur Agoravox, il y avait le best-of de la semaine, plusieurs articles ont évoqués les « gilets jaunes »,.... et j’ai fais cette réponse en rafale. ( voir plus bas )

Je maintiens, il faut faire c...r nos premiers de la classe et manifester tranquillos, sans violence, .. mais en faisant un boucan monstre, ils nous pourrissent la vie, alors pourrissons la leur ! !

Ben si il y a des milliers de gens les flics auront autres choses à faire qu’a délivrer des amende forfaitaires de 45 €pour tapage diurne

les risques amende de 45 €

https://freeform.fr/fiche-n8-amendes-pour-tapage-nocturne-et-aide-au-tapage-nocturne/

Ma réponse envoyée en rafale :

Concernant l’opération « Gilets jaunes », c’est le premier round qui vient de se terminer, maintenant il faut réaliser le deuxième, et là plus question d’importuner les simples citoyens,car finalement ce n’est pas le peuple qui est responsable de ces augmentations du prix des carburants, alors, ... il faut « faire c...r »,... enfin je veux dire enquiquiner les auteurs de cet état des choses, donc aller sous les fenêtres du Président de la République,et également sous celles de nos :Ministres, Députés, et Sénateurs de la LREM, avec : gamelles, cornes de brume, tambours, sifflets et bidons etc etc pour leur casser les oreilles pour que ces derniers entendent bien la colère du peuple.

( par avance je m’excuse auprès de leurs voisins et riverains .

Si cette opération à lieu, il « faudra choufer » ceux qui ce jour là ne seront pas chez eux, et leur faire savoir, que ce n’est que partie remise !

@+ P@py

P.S.

A vous de relayer ce message par vos réseaux sociaux, perso c’est pas mon truc, et je pige que dalle !

et bien évidemment, ...je vais continuer à envoyer ma « réponse rafale » sur d’autres articles qui traitent le même sujet !


Voir ce commentaire dans son contexte