Commentaire de Taverne
sur Le Sens et la vie (2 / 4) : le rôle des valeurs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Taverne Taverne 20 novembre 2018 14:34

@Mélusine ou la Robe de Saphir.

Quand on est philosophe, il faut aussi garder un certain sens de l’humour, de l’insolence, et de la dérision. Enfin, je n’en fais pas un principe, c’est mon côté artiste.

Vous écrivez « me contentant d’être comme le Zuyderzee de Freud, de constituer un barrage contre le mal. » Comme je le dis aussi dans ce second volet, la valeur se construit au départ « contre », contre le mal. Le mal n’est à l’origine que ce qui est objectivement et manifestement mauvais. Ce n’est qu’après que les chefs aidés de leurs prêtres donnent à cette notion de mal un sens plus étendu et moral pour justifier leurs méfaits (dont les guerres) et leurs privilèges. « Moral » veut dire à l’origine « ce qui se rapporte aux mœurs » : ce qui est moral c’est ce qui est conforme aux mœurs du chef avec la caution du prêtre.

Mais si l’on voit clairement, le plus souvent, ce qui est mauvais, il est bien moins aisé de distinguer ce qui est le mal par nature.


Voir ce commentaire dans son contexte