Commentaire de velosolex
sur De la révolte des bonnets rouges, à celle des gilets jaunes, le même moteur à quatre temps de l'explosion sociale


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 28 novembre 2018 14:29

@Désintox
Votre billet part dans deux directions opposés. Vous vous en prenez aux dieselistes, caricaturant quelque peu d’ailleurs le provincial, qui dans ses manifestations exprime lui aussi le ras le bol d’être pris pour seul bouc émissaire, de cette politique tartuffe, dont il est victime, et pris pour bouc émissaire et idiot utile dans un aménagement du territoire qui n’existe plus….Fait que vous dénoncez avec pertinence dans un second temps. 
Le diesel, voilà longtemps que je lutte contre cette saloperie. Mais je ne peux supporter l’hypocrisie gouvernementale, qui joue l’ange rédempteur, après avoir encouragé de façon évidente ce carburant, et l’individualisation des transports. Ce mouvement a pour mérite d’obliger le débat, autre qu’à fleuret moucheté. J’écoute la radio, inter, France culture. C’est une grande effervescence qui court dans le pays. Le dédain et le mépris affiché envers ces gens, qui ont « osé » salir la plus belle soi disant avenue du monde, semble bien évoluer, au fur et à mesure qu’on réalise que cette révolte exprime quelque chose d’essentiel, pour le pays entier. 


Voir ce commentaire dans son contexte