Commentaire de microf
sur Comment le système politico-médiatique s'y prend-il pour décrédibiliser les Gilets Jaunes ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

microf 27 décembre 2018 12:45

Message que tout francais devrait écouter et faire suivre.

Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand en 9:24
https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0

"On peut poser quelques questions, oú est l´Episcopat catholique francais, ouais c´est important. La France est une terre catholique, la fille ainée de l´Église, oui il se prononce partout, oui sur toutes les questions sociales en Afrique. Aujourd´hui, il ya plus de frontière entre l´église catholique et les questions d´ordres politiques. Ben cette église catholique á Paris, le Président de la Conférence épiscopale en France, on ne l´ententd pas. Deuxième des choses, oú est le Fond Monétaire International. La troisième des choses ca je vais faire rire vous allez comprendre même, ca c´est pour faire rire oú est l´Ambassadeur du Cameroun pour demander en fait á M. Macron d´engager rapidement un dialogue avec les corps sociaux en France. Non ca fait rire, je rappelle á mon grand -frère Célestin Jamen le RSA en France, c´est 450 Euros, quand vous l´avez vous vivez effectivement dans une chambre de foyer. En plus, on vous donne des bons alimentaires, celá veut dire qu´avec 450 Euros, vous ne vivez dans aucune grande ville francaise vous vivez dans une chambre de foyer déjá subventionnée. Le SMIC en France, c´est dans les 1300 Euros, un logement assez confortable á Paris, il faut aller chercher au dessus de 1000 Euros, ca veut dire que avec 1300 Euros á Paris vous ne fondez pas de famille. Vous n´allez pas en vacances, vous vous offrez pas en faite je veux dire que vous n´allez pas au théatre, je ne parle même pas d´aller manger même une fois par semaine dans un bon restaurant. Donc c´est ca le problème de la France. C´est á dire avoir instituée des minimas sociaux qui sont donc toutes les caisses sont pratiquement en faillites et n´avoir plus une économie comme l´a dit Maitre MOMO qui peut répondre á ca. Parceque pour pouvoir donner ces 450 Euros á des chomeurs le RSA, ce SMIC, ce salaire minimun qui n´existe pas pratiquement en Grande Bretagne, eh bien il faut être en croissance, il faut avoir une économie effectivement qui a une croissance, il sont á une croissance zéro, vous le financez comment ca ? première question, voilá les questions fondamentales.Deuxième question,les hommes politiques francais, le général de Gaule va remettre sur pieds ce qu´on va appeler une échelle sociale, Bachir, oú á la tête de cette échelle sociale, se trouve pratiquement une 100e de familles, c´est eux qui ont accès á Sciences Po á Paris, á l´ENA, ils se marient entre eux, M. Hollande a rencontré Madame Ségolène Royale á l´ENA, ils font des enfants qui intègrent les grandes écoles Polytechnique, vous allez voir Polytechnique en France 99% d´enfants qui sont á Polytechnique en France, ont des parents qui ont été á l´école Supérieure Polytechnique á Paris, ils se coptent dans des conseils d Administrations, je suis au conseil d´administration de EDF, mon épouse est au conseil d´administration de VEOLA, ma fille est au conseil d´administration de... voilá l´élite politique en France. Et cette élite politique est partie de 200 mille chomeurs en 1968 quand on chasse le général de Gaule á aujourd´hui, 6 millions de chomeurs et plus de 10 millions de pauvres, échec total, donc nous pouvons recevoir des lecons de tout le monde, mais pas d´eux, pas d´eux ( la France ) c´est á dire nous ONNP, on ne le supporte plus, on ne le peut pas, voilá le bilan des hommes politiques.

Quand M. Célestin Jamen, militant du MRCV, parti ultra libéral soutien un M. Macron, on comprend les connections. Alors, je m´arrête lá. Le journaliste ( en fait il a dit qu´il ne ne soutenait pas ).                    Je m´arrête lá.

Modèle économique, choix économiques, voilá, voilá du tout libéral. Le role de l´État, il faut désengager l´état, mais quand on désengage l´état, qu´est ce qu´on fait, eh bien les pans entiers de l´état sont tombés en fait entre les mains d´un certain nombre de lobbys et de familles, pareille, un exemple Bachir ( le modérateur ) c´est 8 familles en France qui ont le monopole de la grosse et de la grande distribution en France. Famille AUCHAN, Famille CASINO, Famille CARREFOUR, Famille LECLERC 8 familes je ne parle pas de petite distribution de quartier, je parle de la grande et de la méga distribution, Bachir, voilá les limites. Autres choses les choix sur la taxation, entre taxer le capital et le travail, ils vont faire le choix de taxer le travail ca veut dire que tout ce qu´on appele la classe moyenne, les gilets jaunes lá c´est la classe moyenne. Est ce que cela justifie le fait l´appelation en tout cas puisque c´est ce que pense ces gens lá que le Président Macron serait le Président des riches ? Mais le Président Macron c´est qu´il est porté par ce que je vous dit par les familles, ce lobby politique qui s´est accaparé des grandes écoles qui ... entre eux, il est porté par eux et ce cac40 en fait á qui l´état, quand l´état va se désengager l´état va remettre entre guillemets, l´économie francaise, Macron appartient á cette famille lá, voilá Macron c´est á dire que Macron ne peut pas voir la vie autrement que de consolider celá, c´est aussi simple que celá. Ces gilets jaunes lá, c´est la Révolution du prolétariat.

Quand on parle même de casseur, mais Bachir, un casseur est un francais, l´état francais a le droit de lui trouver un travail, une deuxième chance, une formation. M. Jamen nous parle de la grande richesse de la France, de ses acquis et de ceci, mais pourquoi elle ne donnerait pas une deuxième chance á un casseur ? elle pourrait lui donner une deuxième chance, une formation, un travail et la possibilité de se soigner et bien il ne deviendrait pas casseur. Eh bien quant dans ta famille vous avez un méga délinquant qui est votre enfant, eh bien la responsabilité peut aussi incomber au père d´avoir assumer un mauvais encadrement á cet enfant pour qu´il devienne délinquant. "

Suite..


Voir ce commentaire dans son contexte