Commentaire de Hervé Hum
sur La guerre des classes n'a pas cessé, c'est sûr ! Volet n° 2


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 1er janvier 2019 10:09

Votre article est le triste reflet de votre crédulité, car les milliardaires d’aujourd’hui, ne font que succéder à ceux d’hier et d’avant hier, où seule la forme change.

Ainsi, la prédation d’aujourd’hui n’est ni différente, ni supérieure à celle qui existait au XIXème siècle et avant. Suffit de voir les conditions d’existences de l’époque pour en faire la preuve. La lutte des possédant entre eux est une constante, que l’on retrouvait autrefois dans les familles régnantes et de leur noblesse. Mais cette lutte ne trouve libre cours que lorsque la canaille prolétarienne est docile et soumise.

Bref, rien de nouveau et les solutions que vous envisagez ne consiste pas à changer cet état de fait, mais au contraire, à les sauver. Et c’est là le drame, de voir des gens supposément intelligent, se faire aussi facilement manipuler et oeuvrer contre eux même.


Voir ce commentaire dans son contexte