Commentaire de Djam
sur Gilets jaunes : entre dérives populistes, déni climatique et chant du cygne pour la démocratie ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 3 janvier 22:24

La conclusion de ce long article semble bien indiquer que l’auteur (D. Martin) n’a pas été se joindre au mouvement sur le terrain sinon il n’aurait jamais listé ces âneries. Le mouvement initial n’avait que faire du RIC ou du RIP, l’idée a été injectée par des gauchistes qui n’ont toujours pas compris qu’un référendum proposé à l’intérieur d’un système aussi pourri que celui de « démocratie de marchés » dans lequel on crève n’est rien d’autre qu’un énième arrangement sur notre propre aliénation.

C’est l’invention de cette démocratie qui est à pulvériser en vérité. Car la démocratie n’est rien d’autre qu’un gadget proposé aux masses après que le commerce mondial a pris le pouvoir partout. Demander à nos maîtres de réorganiser les mêmes chaînes, le même esclavagisme global est la signature de la perversion absolue de ce système auquel s’accrochent comme des moules les pauvres et les sempiternels oubliés de l’enrichissement comme ultime objectif.


Voir ce commentaire dans son contexte