Commentaire de LOLO
sur Linky, le CPL est un signal radiofréquence. MISE AU POINT, suite à l'article de la revue Capital de janvier 2019


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

LOLO 5 janvier 2019 17:11

A propos d’Enedis, je n’ai pas lu ce qu’ils écrivent sur ce sujet, cela ne m’intéresse pas. Leur communication sur ces sujets et d’autres semble désastreuse ; ils se sont pris les pieds dans le tapis dès le début en voulant cacher leurs finalités.

J’ai bien lu les points 14 et 15 et ils sont bien réels pour les signaux CPL domestiques (ignorés par le public et aussi par les autorités sauf quand ça les dérange). Mais « susceptible de... » ne veut pas dire « qu’ils le sont » ; d’où mon commentaire sur le fait que vous confondez juridique et technique. Les points 14 et 15 sont censés donner un cadre juridique utile en cas de perturbation. Ce ne sont pas des définitions physiques. Par ailleurs, les perturbations se définissent par rapport à des mesures de champ comparées à des normes.

Et on pourrait en trouver des perturbations bien plus importantes que celle du compteur Linky du fait des alims à découpages, ADSL, CPL Internet, chargeurs à induction, écrans plasma, panneaux photo-voltaïques... qui sont malheureusement réalité. Le plus souvent il ne s’agit pas de « signaux » au sens propre (pas d’information transmise sauf CPL et ADSL).

Mais tout le monde s’en fiche : public et autorité, sauf peut être les militaires et les milieux aéronautiques (et les radioamateurs au passage) : il y avait une dizaine d’année une idée de transmettre de l’ADSL (Internet) sur les lignes à haute tension, heureusement abandonnée avec une opposition assez nette des militaires.

Mais tout cela ne se rapporte pas en pratique aux compteurs qui transmettent en VLF, pour les raisons que j’ai évoquée (efficacité radioélectrique quasi nulle d’une telle installation).

Mais pour rester sur les effets radio-électriques (parasites) en VLF, ils peuvent cependant exister : on pourra en reparler lorsque seront en service les bornes de recharges rapides (sans contact) des véhicules électriques : 100kW découpés à 85kHz... c’est une autre affaire.

Là il n’y aura pas de « signal » radio-fréquence (au sens juridique) pourtant il y a aura de bien belles perturbations à attendre. J’attends peut être votre article à ce moment là ?... mais je n’attend pas les cris d’orfraie des utilisateurs... soupir.


Voir ce commentaire dans son contexte