Commentaire de Christian Labrune
sur L'Algérie et le monde arabe face au « Vent absolu du changement »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 10 janvier 21:51

@Jonas

J’allais répondre à Baldis, mais je vois que vous l’avez fait à ma place et je m’en trouve fort bien : j’aurais dit la même chose.
J’ajouterai simplement qu’Israël, qui sait très bien dessaler l’eau de mer (ce que boivent les Israéliens, c’est le plus souvent, en fait, de l’eau de mer) travaille à un grand projet destiné à empêcher l’évaporation galopante de la mer morte. Ce sera très utile aussi à la Jordanie, pays plus sec encore qu’Israël, qui est déjà largement dépendante de l’eau livrée par son voisin de l’autre côté du Jourdain.

Je me souviens d’une image qui avait été très bien mise en scène par les Israéliens (mais c’est de bonne guerre) : Netanyahou et Narendra Modi, les pieds nus dans les vagues, un gobelet à la main, dégustant l’eau d’une petite machine à dessaler qu’on venait de tirer sur la plage. La coopération avec l’Inde n’a jamais été aussi intense ni aussi décisive pour l’agriculture indienne.


Voir ce commentaire dans son contexte