Commentaire de Hamed
sur L'Algérie et le monde arabe face au « Vent absolu du changement »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hamed 10 janvier 21:56

@soi même

Je crois soi même vous n’êtes pas tout à fait soi même, car si vous l’étiez, vous aurez compris que c’est fini pour l’impérialisme occidental, il n’est pas seulement en recul, il est sur la défensive d’être dépassé.

L’Algérie « subir ce qui s’est passé pour la Russie », vous voulez rire. L’Algérie se trouve à une fin de cycle. Elle doit avancer et faire sa mue. Elle doit réussir son dépassement vers une économie moderne, c’est cela l’enjeu.

Et une chute des cours pétroliers, c’est une « négation positive »pour l’Algérie. Jusqu’à quand doit-elle traîner ce boulet pétrolier qui ne lui donne que pour survivre, construire, certes, consommer, s’enrichir, mais ne pas s’enrichir avec une éconmie compétitive. L’Algérie nolens volens doit faire comme les dragons, les tigres asiatiques. Cela prendra du temps, mais elle est en fin de cycle comme les Etats-Unis sont aussi en fin de cycle.

C’est ce que vous devez comprendre. Et c’est ce qui est difficile à admettre. Y compris pour le système algérien.

 


Voir ce commentaire dans son contexte