Commentaire de Michel DROUET
sur Grand débat ou grand déballage ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michel DROUET Michel DROUET 11 janvier 10:30

@dixit la vévéritude
Bonjour Dixit
Produire plus, oui, mais quoi ? Par ailleurs l’ouvrier français est de plus en plus productif et les entreprises sont de plus en plus rentables pour les actionnaires et les dirigeants. Les investissements, l’informatique, la robotisation et l’IA remplacent les emplois productifs, donc aucune chance dans ce contexte de voir une diminution du chômage. D’où les emplois improductifs ou trop chers auxquels le gouvernement (emplois aidés) et les entreprises (par la délocalisation) font la chasse...
Au final, on verse des allocations pour que les gens restent chez eux, des primes pour l’emploi pour que ceux qui travaillent vivent dignement. Bientôt, on reparlera du revenu universel. C’est dire que la notion de production perd de son sens.
J’ai travaillé dans le public avec des interlocuteurs privés. J’ai pu constater sur les comptes de résultats les techniques permettant de faire remonter une partie des bénéfices au siège de l’entreprise ce qui se traduisait par des plaintes récurrentes de la part des filiales. Pas d’emplois non productifs dans ce cas mais des techniques d’évasion au détriment du tissu local.
Dernier point que je cite, les collectivités territoriales avec ses emplois de cabinets, de contractuels avec les avantages qui vont avec, productif politiquement seulement, mais qui coûtent très cher en réalité à la collectivité.
Alors oui, il faut tout remettre à plat, dans le débat et non le déballage, mais comme vous le dites il y a des intérêts et des scénarios qui s’opposent et veillent à ce que le débat soit escamoté. Ils ne sont pas nombreux mais ils profitent du manque de cohésion et des divisions internes du plus grand nombre.
Bonne journée


Voir ce commentaire dans son contexte