Commentaire de Christian Labrune
sur L'Algérie et le monde arabe face au « Vent absolu du changement »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 11 janvier 12:20

Les Ouïgours, les Kazakhs , les  Rohingya sont des mauvais musulmans en revanche les Palestiniens , eux, sont des bons musulmans.

...................................................
@Jonas

Il est en effet très regrettable que les Chinois ne soient pas Juifs. Les pauvres Tibétains, qui sont occupés, eux, (et au sens le plus exact du terme !), par la Chine, et depuis près de soixante-dix ans, préoccuperaient bien davantage les propalos que les Arabes occupant la Palestine et venus depuis peu de siècles, pour une moitié d’entre eux, de l’Egypte et de l’Arabie pour l’autre moitié. Les Chinois, certes, avaient plusieurs fois occupé militairement le Tibet dès le XIVe siecle, mais ils ne sont assurément pas, comme les Juifs héritiers des royaumes de Juda et d’Israël, les plus anciens habitants de la région.
A contrario, si des Chinois non-juifs, venus de très loin, avaient débarqué en 48 sur la côté du côté de Jaffa pour s’emparer de la « Palestine » comme ils entendaient le faire au TIbet, il n’y aurait vraiment personne aujourd’hui pour s’en émouvoir.
Les Algériens, rongés jusqu’à l’os par l’antisémitisme, ne se préoccuperaient pas plus des Palestiniens occupés par des Chinois qu’ils ne se soucient des exactions subies par leur frères Ouïgours.
J’ajouterai que tous les pays du Maghreb, à force de mauvais traitements depuis 48, ont précipité l’exil des Juifs dont les ancêtres étaient là, souvent, dès les années qui ont suivi la destruction du second temple, cinq siècles avant la naissance du Chamelier. En tout, c’est bien 850 mille Juifs qui ont dû fuir les pays musulmans. Il en reste quatre mille au Maroc, un peu plus de mille en Tunisie, mais il n’y a personne qui puisse dire s’il en reste un seul en Algérie. Ce qu’Adolf Hitler n’avait pas pu réaliser : une Allemagne judenrein, les Algériens l’ont fait.


Voir ce commentaire dans son contexte