Commentaire de Arnould Accya
sur Sérotonine ou l'inexorable déclin de Michel Houellebecq


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arnould Accya Arnould Accya 24 janvier 10:22

Très joli, très bien vu, sauf une fin qui déçoit, chagrine même.

"Depuis les années 60 à peu près, la civilisation occidentale est redevenue monodimensionnelle, mais ce n’est plus Dieu qui constitue la fin unique, c’est le couple."

Non.

Après Dieu/la spiritualité, ce qui constitue la fin unique dans la civilisation occidentale et dans ce monde globalement ultra-libéral, c’est l’argent, le pognon, le veau d’or.

N’attaquez pas le couple, base essentielle de la famille, ou vous faites le jeu de la caste des marchands qui a pris le pouvoir.

Votre discours intéressant s’achève sur une confusion mortifère pour un renouveau spirituel qui ne ferait pas de mal.

Dommage.


Voir ce commentaire dans son contexte