Commentaire de jobmoro
sur Les Gilets Jaunes Citoyens co/organisent le Grand débat Mairie du 15e 28 janvier 19H00


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jobmoro 30 janvier 14:26

Violence etc...


Monsieur Castaner agite le brouet à grand coups de louche. Une com. bien louche et bien grasse, propre à terroriser le pékin...

Souvenirs, souvenirs... Les sans culottes qui assiégèrent la Bastille n’étaient que quelques centaines... même pas certain !

Les « terroristes » qui harcelèrent les troupes nazies d’occupation n’étaient certes pas la majorité des français !

Les communards qui élevèrent les barricades contre les collabos de l’époque n’étaient pas la majorité, eux non plus !


D’autres exemples historiques pullulent dans notre histoire de peuple gaulois, toujours râleur, souvent déconsidéré mais toujours vivant n’en déplaise aux financiers, aux banksters et à leurs marionnettes (Salut Manu !) … A vous de compléter...


Violents les petits habillés de noir et cagoulés ? Violents par ce qu’ils brûle quelques voitures... ? belles images de lumière en plein hiver !

Oui bien sur ils sont violents, la violence de désespoir, de la faim, de la colère, violence des gueux et des pestiférés par ce que sans travail, sans esclavage, sans soumission, sans espoir...


Castaner et les autres marionnettes sont ils des non-violents ?


Leurs pantins sont bardés d’armures et de modernes hallebardes qui éborgnent, amputent et estropient à longueur de journée, ils tirent à bout portant sur le peuple, ils ne lèvent pas la crosse en l’air par ce que les marionnettes les ont grassement augmenté de 300 € !!! Tous vendus !


La question, that is the question :

Combien de temps encore la minorité du peuple qui se lève, comme en 40, comme en 1870, comme en 1789... pourra encore retenir ses coups, retenir son envie de se kamikazer contre les banksters et leurs marionnettes engoncées dans leur beaux costumes-cravates de soit disant représentants du peuple ou dans leurs armures noires et méprisantes face à tous ceux qui ne sont vêtus que d’un petit gilet jaune ?


Je ne suis pas encore sur un rond point, je ne me sens plus assez vaillant, physiquement. Mais quitte à crever, peut-être que je vais y aller, un de ces matins pluvieux et froids...


« Je n’aurais pas d’arme et ils pourront tirer. »

Job Moro.


Voir ce commentaire dans son contexte