Commentaire de Christian Labrune
sur Euthanasie d'une planète


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 2019 11:13

La Fontaine n’aurait pas trouvé meilleur exemple pour illustrer « les animaux malades de la peste »

=============================
@baldis30

Pas très sympa, votre intervention : apparemment, vous voulez la mort du pécheur, et me désigner à la vindicte des écolos. Je vous rappelle la fin de la fable de La Fontaine, laquelle n’augure rien de bon pour moi :

Produire du CO2 ! quel crime abominable !
Rien que la mort n’était capable
D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.

Pour ma défense, permettez-moi quand même de faire valoir que je n’ai plus d’automobile depuis quarante ans, que je ne prends jamais l’avion, que la limite du monde, pour moi, c’est le boulevard périphérique parisien et qu’il y a bien dix ans que je ne me suis pas aventuré au-delà. 
De surcroît, par conviction écologique profonde, je ne cesse de rappeler qu’il faut s’inquiéter de la prochaine glaciation qui va nous tomber dessus par surprise. L’hiver, l’été dernier, avait été très froid en Amérique du Nord. J’apprenais ce matin même que ces derniers jours, c’était pire encore : des températures à moins 30, et déjà près d’une dizaine de victimes. 


Voir ce commentaire dans son contexte