Commentaire de Garibaldi2
sur Gilets jaunes, comment aboutir ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Garibaldi2 1er février 2019 02:48

@TotoRhino

Votre liste des dictateurs élus est une farce, Macron a été élu démocratiquement lors d’un scrutin transparent dont le résultat n’a été contesté par personne. C’est comme ça. Il a été élu plus contre Marine Le Pen que pour son programme.

De Gaulle était militaire de carrière et quand il est arrivé au pouvoir en 58 il avait bel et bien sa carrière de militaire dans ses bagages.

Si vous pensez que les médias censurent l’info, vous êtes bien incapables de me sortir une info dont les medias n’ont pas parlé. D’ailleurs, comme tout le monde vous avec suivi l’affaire Benalla dans les média, l’affaire Fillon dans les médias, les déboires de Sarko dans les medias, ...

Ceci étant dit je suis un fervent lecteur d’Acrimed depuis très longtemps et je ne méconnais pas l’existence des chiens de garde, type Nathalie Saint-Cricq (me croque !), Benjamin Duhamel, fils de Patrice (!), Dominique Reynié (qui n’est pas journaliste), Arlette Chabot, et tant d’autres.

Le sénat est élu par les grands électeurs, rien à voir avec l’assemblée nationale. Le sénat ne peut que ralentir un projet de loi mais il ne peut pas l’empêcher d’être voté par l’assemblée nationale en 2ème lecture, voire sur un 49-3 qui ignore tout à fait le sénat.

En 1944, De Gaulle n’exerce pas le pouvoir au sens où vous l’entendez, il préside le GPRF qui met en application le programme du CNR et comprend de nombreux ministres de gauche, dont Maurice Thorez du PCF. Il quitte cette fonction en janvier 1946 car le GPRF ne veut pas le laisser faire ce qu’il veut. Vont lui succéder Félix Gouin, Georges Bidault, Léon Blum. Lui va créer sont parti : le RPF.

La « démocratie directe » est une foutaise, les citoyens ne peuvent pas faire tourner la machines économique du pays et en même temps se pencher au quotidien sur tous les projets de loi, décrets, circulaires, arrêtés, ... Ce boulot c’est celui des élus. Tout ce qu’on peut leur demander c’est de le faire honnêtement, et les révoquer à tout moment s’ils ne le font pas. De même un référendum révocatoire pour le président devrait pourvoir être demandé par pétition populaire. Mais nous ne pouvons pas passer notre temps à voter, et donc être en permanence en campagne électorale, avec une pancarte à la main sur les boulevards de nos villes. Si être élu ce n’est pas recevoir un chèque en blanc, c’est quand même quelques fois prendre des décisions chiantes pour les citoyens mais bonnes pour le pays.

Nous vivons dans un monde de plus en plus complexe. Qui a lu les 600 pages du TCE ? Pas moi, j’ai simplement écouté et lu ceux que j’estimais honnête pour m’en faire l’analyse (dont E.Chouard). Et je suis allé voter contre cette saloperie pondue par VGE. J’avais déjà voté contre Maastricht.

Notre seul vrai grand problème c’est la représentativité des députés. Le scrutin majoritaire, amplifié par le découpage électoral, fait que l’assemblée nationale n’est pas représentative des Français. Mais le scrutin proportionnel élimine les petits candidats indépendants puisque le scrutin est par circonscriptions. Quadrature du cercle.


Voir ce commentaire dans son contexte