Commentaire de Emile Mourey
sur Du temps de Dominique Perben au Chalon-sur-Saône d'aujourd'hui : ma descente aux enfers à cause de Bibracte. Oui, j 'insiste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Emile Mourey Emile Mourey 5 février 13:47

@popov

Je n’y ai pas pensé, probablement parce que je suis encore un patriote de l’ancienne génération, croyant encore au fonctionnement honnête de notre démocratie.


Voir ce commentaire dans son contexte