Commentaire de c481
sur Venezuela, entre aspirations démocratiques et ingérences


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

c481 9 février 12:51

@Laurent 47

Tout cela est vrai…

Je ne dis pas que Maduro est responsable de tout le désastre économique.
Bien avant lui, l’économie du pays était de toute façon fragile, en raison d’une dépendance excessive au pétrole, du manque d’investissement dans ce secteur pourtant vital, et d’une économie très peu diversifiée…
La baisse des cours et la chute de la production (700 000 barils/jour en 2018 contre 2 300 000 en 2015) sont les causes premières de la crise, aggravée par un recours systématique à la planche à billets qui produit une hyperinflation.

Les sanctions américaines (unilatérales, comme d’habitude) n’ont effectivement rien arrangé ; un pays pourtant bien plus grand comme la Russie a été fortement secoué (économiquement) par le nœud coulant que les Etats-Unis lui ont passé au cou, alors pour un petit pays comme le Vénézuéla…

Cela dit, plus que l’ingérence américaine (on a l’habitude…), c’est le suivisme de notre propre gouvernement qui me révolte, d’autant plus que je ne partage pas votre optimisme pour la fin.

Si seulement les citoyens de notre pays montraient leur désapprobation aux médias et au gouvernement…
Mais la politique étrangère n’intéresse pas grand-monde.
Dommage car c’est la base de la souveraineté.


Voir ce commentaire dans son contexte