Commentaire de Arogavox
sur Quel espoir nous reste-t-il ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arogavox 9 février 14:19

Est-il bien établi que ce soit un « le travail » qui soit acheté ?

Ce « le travail », qui reste obstinément indéfini, n’est pas plus « une manne » qu’une marchandise ; ce serait plutôt l’effet d’hypnose, de chantage, de pièges rhétoriques, qui est exploité.

 De même que l’effort n’est pas une valeur en soi, (casser l’effort d’autrui ne suppose-t-il pas aussi un effort ? Une valeur fumeuse qui pourrait se détruire elle-même et partir en fumée ?), le travail ne saurait pas davantage passer pour une « valeur travail ». Pire, une « valeur travail » qui couterait d’autant moins cher qu’on réussirait à en vanter l’idée !  
 Que les uns travaillent à rendre détestable « le travail » des autres rend plutôt singulier le singulier de ce « le travail ». (cf les premiers paragraphe du fameux « In praise of idleness » du célèbre logicien !)
 

 Les économistes sérieux savent pertinemment le lien entre le « contrat social » par lequel une population se cotise pour établir une « violence officielle » qui risque d’être retournée contre elle, si jamais elle cessait de la financer par ses contributions laborieuses ... et la nécessaire confiance permanente sans laquelle ce contrat en vient à être rompu !


Voir ce commentaire dans son contexte