Commentaire de Jean Marie
sur Quel espoir nous reste-t-il ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Marie 10 février 09:18

@Fanny
Je partage totalement votre constat, hélas. Je me permets d’ajouter que si les X et autres grands corps techniques de l’état se sont laissé « bouffer » par des énarques pas même capables de résoudre une équation différentielle, c’est, à mon avis, qu’ils se sont enlisés avec complaisance dans les pièges de la logique administrative que leur tendaient ces énarques. Mais j’ai aussi constaté que la créativité, l’audace et la défiance à l’esprit d’administration se développent très vite et très bien lorsqu’on les détecte et les favorise.


Voir ce commentaire dans son contexte