Commentaire de assouline
sur Le discours d'un roitelet mal embouché


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

assouline 10 février 18:17

Avez-vous envisagé de consulter pour d’eventuels troubles de persécution ?

Votre cas présente des signes inqiuétants...

Vous vous montrez bien plus prodigue de sentiments douloureux et dégradants que d’atteintes réelles à votre petite personne.

Pas une seule des « sorties » du Président dans cette hystérie de coups à l’âme ...dont il est prétendu, cependant, qu’elles en sont la coupable cause.

Tenez, celle-ci peut-être : « Du boulôt, vous traversez la rue, vous en trouvez ». C’est ça qui vous chagrine ?

Va pourtant falloir vous en remettre...

N’avez-vous jamais entendu la même remarque dans la bouche d’un travailleur ? Un de ceux en CDI convaincus qu’il suffit de chercher du travail pour en trouver... pusiqu’ils en ont ? C’est pourtant bien là un des refrains favoris du populo...

Que venez-vous jouer les effarouchés lorsque la même remarque sort de la bouche d’un président ?

Vous filez un mauvais conton, mon vieux...

Il est temps que tout ça s’arrête...


Voir ce commentaire dans son contexte