Commentaire de Sophie
sur Les profs ont-ils le droit d'être malades ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sophie Sophie 11 février 16:22

@Venceslas

Ce n’est pas de la sécheresse de coeur, mais la traditionnelle guéguerre public/privé. Les tensions à l’intérieur de la société sont de plus en plus fortes et la solidarité un vain mot, y compris au sein de l’enseignement.
Il y a quelques décennies à peine, lorsqu’un prof flanchait, il était le plus souvent soutenu par ses collègues, qui s’organisaient pour limiter les conséquences de ses difficultés momentanées ; aujourd’hui, il est mis en arrêt maladie, point barre. Chacun pour soi. On appelle ça le darwinisme social...

Et, paradoxalement, il y a une véritable omerta sur les quelques enseignants parfaitement toxiques. Va comprendre ! 
Il est vrai que l’ Education nationale n’en finit pas de sombrer, les causes sont multiples et les vraies solutions ne sont manifestement pas à l’ordre du jour.
PS : Je ne fais plus partie de la boutique et n’ai donc plus le devoir de réserve.


Voir ce commentaire dans son contexte