Commentaire de Axel_Borg
sur La disparition programmée de la classe moyenne supérieure


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Axel_Borg Axel_Borg 15 février 2019 13:08

@Trelawney,

Un toubib est de toute façon perdant sur plein de points :

c’est un fonctionnaire déguisé (et non du libéral) vu l’encadrement des prix des prestations par Etat et Sécu ... Evidemment il y a du non-conventionné mais on est très loin du modèle de profession libérale comme un avocat (le notariat étant aussi hyper règlementé)

il paie en pleine figure les retraies du privé qui paie celles du public qui paie celle des régimes spéciaux dans notre sublime chaîne de Ponzi nationale

seuls 2 régions sont intéressantes pour les médecins en France : Paris et la Côte d’Azur, Nice en particulier

Quant au phénomène que tu décris, il a été parfaitement théorisé par Christophe Le Guilluy, lâchement lynché par les médias de gauche défenseurs de la pensée unique ...

On ne luttera pas contre les déserts médicaux tant qu’en effet la fiscalité sera confiscatoire, le jacobinisme (et colbertisme) parisien continuera de tuer des régions en province et que l’offre de transports sera toujours centrée par Paris, le point de convergence.

La notion de chef-lieu date toujours de l’équivalence de temps pour s’y rendre à cheval de tout point d’un même département.
Bref la gestion territoriale de ce pays est un désastre et ce ne sont pas les lois Defferre de 1982 ni la carte des régions redessinée à la va-vite sur Hollande & Valls sur une nappe de l’Elysée qui y ont changé quoi que ce soit.

C’est le système du trou noir qui aspire tout France -> Paris -> Opéra / La Défense.
A part Lyon, Marseille Luminy, Bordeaux, Lille, Toulouse / Blagnac (Airbus), Clermont Ferrand (Michelin) et Nice / Monaco (banques) / Sophia Antipolis (Amadeus), tout le reste est une grande friche privée de prospérité économique ...

Je ne parle même pas de régions historiquement déficitaires comme la Corse, la Bretagne ou la Normandie, voire désindustrialisées comme Nord Pas-de-Calais, Champagne-Ardennes et Lorraine, mais même de celles qui ont pourtant quelques atouts à faire valoir hors tourisme : Pays de Loire, Centre Val de Loire, Languedoc Roussillon, Aquitaine ...

Supprimons le département et la commun, gardons la région et le canton en revoyant vraiment leurs compétences pour (enfin) dégraisser le mammouth parisien. Et répartir les baisses de dépenses publiques en remboursement de la dette publique et baisses d’impôts pour les classes moyennes.

Car quand 10 % des contribuables paient 70 % de l’I.R., le système ne tient plus qu’à un fil ...


Voir ce commentaire dans son contexte