Commentaire de Julien S
sur Le couvercle du soleil


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Julien S 14 mars 12:50

@alinea
.
Pour les poissons de la mer et les oiseaux du ciel, qui ne sèment ni ne moissonnent, et que pourtant notre père du Ciel nourrit, je vous décerne le prix Saint-François-d’Assise 2019. 
.
Si vous passez par Assise, je vous déconseille le passage devant la momie de sa copine sainte Claire. Beurk. 
.
Le récit écologique idéal dont beaucoup de nos prétendus bergers pourraient s’inspirer : 
http://etienneduval.fr/mythesfondateurs/Le%20loup%20de%20Gubbio.htm


Voir ce commentaire dans son contexte