Commentaire de amiaplacidus
sur Le couvercle du soleil


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

amiaplacidus amiaplacidus 16 mars 11:39

@JMBerniolles

C’est parce que je suis ingénieur et que je raisonne que je suis anti-nuke et fission et pro-nuke de fusion.
.
La fission laisse des radio-éléments dangereux dont on ne sait pas comment faire pour les neutraliser, on a parlé de vitrification, d’enfouissement, de transmutation, de ..., de ... Bref, on ne sait pas quoi en faire et cela pour quelques dizaines de milliers d’années pour certains.
C’est, à mon sens, le principal problème de la fission, problème rédhibitoire.
.
La fusion laisse aussi des déchets, mais ils sont de très faible durée de vie, au grand maximum une dizaine d’années.

Le problème de la fusion c’est que la technologie n’est pas au point.

Mais je suis sûr qu’en mettant les moyens de recherche appropriés on trouvera une solution technologique à moyen terme. Il ne s’agit plus d’un problème de physique, la fusion artificielle non contrôlée sur terre, on sait faire, malheureusement. Il s’agit de problèmes technologiques : confinement, température, durée, extraction de l’énergie produite, etc.
.
Je crois que vous avez un peu de retard sur les technologies des EnR. On sait maintenant faire et commercialiser des panneaux photovoltaïque au silicium sans dopants, donc sans les inconvénients, réels, que vous citez.
.
D’autre part, avec les pérovskites on est à bout touchant de l’industrialisation. On est arrivé maintenant à des rendements comparable au silicium (20 %), pour un coût de production que l’on estime être de10 fois inférieur. et avec la possibilité de moduler en fonction du spectre lumineux.
Ces matériaux peuvent se décliner en plusieurs couleurs et peuvent se poser plus ou moins dans n’importe quelle position, ce qui facilite grandement leur intégration dans l’architecture.
On a aussi à l’étude, à moyen terme , des pérovskites intégrées dans des vitrages (en sélectionnant les UV) on aurait donc des vitres laissant passer le spectre visible mais exploitant les U pour faire de l’électricité.
Je vous mets quelques liens à ce sujet sur des recherches poursuivies à mon ancienne école, l’EPFL (de mon temps c’était l’EPUL) :
https://actu.epfl.ch/news/silicon-perovskite-solar-cells-achieve-record-effi/
https://pvlab.epfl.ch/page-124775-en.html
https://actu.epfl.ch/news/la-formation-des-perovskites-enfin-revelee/

Je peux vous fournir d’autre liens et des tirés à part d’articles scientifiques à ce sujet.
.
Vous voyez, pendant que la France stagne dans des technologies du siècle dernier, les autres avancent vers le futur.


Voir ce commentaire dans son contexte