Commentaire de JMBerniolles
sur Le couvercle du soleil


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JMBerniolles 17 mars 19:33

@alinea

Je ne défendrai pas Anne Lauvergeon… Pour moi c’est pleinement une créature de Mitterrand, un traitre sous de multiples formes.

Naoto Kan, en tant que premier Ministre, a largement failli dans ses fonctions de premier ministre. L’équipe d’extrême urgence qui a lutté contre le développement de l’accident et qui aurait pu sauver la situation sur les 4 réacteurs en situation accidentelle si des groupes électrogènes avaient pu leur être amenés à temps, mérite un immense respect.
Le grand séisme a atteint Fukushima Daiichi à 14 h 46 le 11 mars 2011. Son niveau était celui du séisme maximum de sécurité. Malgré cela les réacteurs en fonctionnement se sont arrêtés. 2 techniciens qui avaient été envoyés vérifier l’état des circuits après le séisme dans l’unité 2 ont été portés disparu après que le tsunami ait submergé les bâtiments auxiliaires. La plupart des personnes de cette équipe de secours n’avaient pas de nouvelles de leurs proches, la radioactivité ambiante montait et ils y avait de multiples explosions…. 

Sans accord du gouvernement le Masao Yoshida le Super intendant du site décida d’utiliser l’eau de mer pour refroidir les réacteurs en situation accidentelle, 1 2 et 3, dans l’unité 4 seule la piscine de stockage combustible (qui s’est ensuite révélée quasiment intacte) était concerné. Malheureusement de l’hydrogène émis dans l’unité 3 a explosé dans l’unité 4 après y être arrivée par une canalisation de ventilation commune. Il fallait aussi s’occuper des unité 5 et 6 qui étaient refroidies grâce à un moteur diesel préservé.

Outre l’analyse de la situation les efforts des techniciens et pompiers ont porté sur

  •  * l’alimentation en eau de mer de circuit de refroidissement et sur 
  • le rétablissement des tableaux et câblages électriques.

Avec les moto pompes l’eau de mer ne pouvait être injectée dans la cuve primaire que lorsque la pression y serait redescendue. C’est à dire un stade où la fusion des cœurs était déjà largement entamée.

Si les cœurs ont fondu totalement, le refroidissement à l’eau de mer est parvenu à limiter la traversée du fond de cuve primaire des Corium formés.

Cette initiative de Masao Yoshida a limité les accidents de manière notable, cependant s’il n’était malheureusement pas décédé d’un cancer à l’œsophage un peu plus d’un an après, il lui aurait été reproché d’avoir court circuité sa hiérarchie, le gouvernent en l’occurrence, avec cette décision personnelle.

Chacun ses héros. Pour vous c’est N Kan parce qu’il est devenu anti nucléaire, pour moi ce sont Masao Yoshida et son équipe de techniciens, pompiers et policiers. 


Voir ce commentaire dans son contexte