Commentaire de oncle archibald
sur Un paradis perdu


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

oncle archibald 20 mars 2019 17:58

@Gabriel ;

Je ne sais pas quel age vous avez mais mes parents me racontaient les histoires de la période 1920 1930 ou les « petites gens » se vantaient « d’avoir de l’honneur » et de ne « devoir un sou à personne » sauf au pharmacien s’ils avaient un malade à la maison.

Le docteur lui ne faisait jamais payer sa consultation aux miséreux, « question d’honneur » la aussi. Parfois un exploitant agricole gardait sur la propriété les vieux salariés et mettait à leur disposition un coin de terre pour qu’ils se fassent un potager, c’était une espèce de prestation sociale avant l’heure, encore une question d’honneur.

Et ces pauvres mecs qui étaient simplement humains, qui avaient pour ambition de pouvoir se regarder dans une glace sans avoir honte d’eux même, se sont fait traiter de « paternalistes » par les cocos qui sans doute trouvaient injuste de en pas pouvoir les traiter de salauds !

Et vous ne trouvez pas mieux qu’on vit mieux aujourd’hui où les soins des malades soient pris en charge par la sécu ? Où les chômeurs bénéficient d’une indemnisation ? Et les personnes qui ne peuvent plus travailler d’une retraite ?

Le mur des lamentations c’est à Jerusalem !


Voir ce commentaire dans son contexte