Commentaire de seul le contenu compte...
sur Le peuple français se prépare à infliger un gifle à l'UE et Macron aux élections européennes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

seul le contenu compte... seul le contenu compte... 29 mars 15:35

@Alren
 
Tu te trompe.
Le seul pays de l’ UE qui souffre de la politique publique Allemande est la Grèce.
Et leur souffrance ne va pas dans les poches des retraités par capitalisation Allemands.
Parce que ceux qui détiennent les dettes publiques Grecques ne sont pas les fonds de pension Allemands.
Je sais que c’est un peu complexe à comprendre.
En gros, lorsque les chicago-boys issus de goldman-sachs ont débarqué en Grèce, ils ont corrompu l’exécutif en leur promettant monts et merveilles après leur intégration dans l’ UE.
Mais pour ce faire, il fallait « remplir les conditions » d’adhésion d’alors.
 
« bouge pas mec, on a tout ce qu’il te faut ! Tiens mec, achètes des sous-marins aux Allemands, on te ’ prête ’ et si t’as les Allemands dans la poche, c’est du tout cuit... Ah oué, et achète des avions de guerre aux states, que tu ’ comptabiliseras ’ aussi sur l’otan, tu vas voir mec, ça va rouler sur l’or. Et mec, oublie pas, il faut des infrastructures routières digne d’une grande nation, alors va-z’y mec, on te prête... »
 
Le problème ?
Les « prêts » étaient de la même aune que ceux ’ vendus ’ à des collectivités locales et territoriales en France...
Ce n’étaient que des repacks issus des subprimes étasuniennes...
( si vous n’avez toujours pas compris le ’ problème ’ dexia... et les 126 milliards de nos impôts et taxes ’ utilisés ’ pour sauver une banque Belge... )
 
Lorsque le premier ministre Grec compris ce qui s’était réellement passé, il eut un soubresaut.
Il déclara publiquement qu’il ferait un référendum quant à la légitimité de la dette...
Ils se sont chargé de lui faire ’ oublier ’ cette résolution...
 
Lorsque l’état Allemand et l’état Français ont racheté des dettes grecques, ils les ont racheté à GS, à BoA et au FMI, lesquels ne sont pas des fonds de pension.
 
Les étasuniens se contrefoutent de l’ UE comme de leur première déjection.
Par contre, les financiers internationaux, eux, haïssent toute union quelle qu’elle soit.
Parce que lorsque l’on peut négocier au nom de 500 millions de contribuables, on peut exiger des taux un peu plus bas que lorsque l’on est... la Grèce ?
 
Il faut vraiment que chacun comprenne que en nous pointant du doigt l’un et l’autre, ils ne font que se foutre de nous, tout en nous vendant à tous.
 


Voir ce commentaire dans son contexte