Commentaire de Christian Labrune
sur L'outil du cogito et ses limites


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 6 avril 2019 00:06

Ici aussi, Descartes répond de façon définitive. Je suis une chose pensante, une Res cogitans, une substance autonome.

==============================

Res cogitans, c’est la formule la plus contestable des Méditations, et cette erreur de Descartes a justement fait l’objet d’un commentaire extrêmement pertinent dans les Méditations cartésiennes de Husserl que j’évoquais plus haut. Difficile, donc, de la prendre au sérieux, cette formule, sans se souvenir d’une critique parfaitement connue et fondée.

Husserl fait remarquer qu’un sujet ne peut se penser comme une chose, et il enrage de voir que Descartes passe ainsi tout près de la notion d’intentionnalité que lui-même doit à Brentano. Mais sa petite colère part quand même d’un sentiment très généreux : si Descartes avait inventé la phénoménologie transcendantale dès le XVIIe siècle, que lui serait-il resté à lui, Husserl, son grand spécialiste au XXe siècle !


Voir ce commentaire dans son contexte