Commentaire de Taverne
sur L'outil du cogito et ses limites


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Taverne Taverne 6 avril 2019 20:30

@tiers_inclus

Quoi qu’il en soit, Husserl a prôné le retour au cogito cartésien qu’il a défendu. Il diffère dans la méthode : plutôt que d’employer le doute radical, il choisit la mise entre parenthèse provisoire des choses le temps de trier par la voie méthodique et rejeter ce qui relève de l’illusion ou du préjugé. Husserl voulait faire du cogito un outil pour refonder les sciences sur des bases plus objectives et fiables. Cet article invite à examiner l’outil cogito, mais pour éprouver ses limites, non pas pour fonder quoi que ce soit. J’essaie surtout de faire progresser la méthode.

Sinon je suis d’accord avec vous et Husserl : le « je » est une évidence indubitable.


Voir ce commentaire dans son contexte