Commentaire de Axel_Borg
sur Hamilton et le défi du GOAT


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Axel_Borg Axel_Borg 10 avril 2019 14:59

@Laconique,

En 2007 le match Alonso / Hamilton était biaisé par le fait que Lewis, jeune rookie, utilisait les réglages de l’Espagnol qui s’était vanté d’avoir fait gagné 6 dixièmes de seconde à la MP4/22 durant l’hiver précédant le championnat.

Venant du cocon Renault / Michelin, l’as d’Oviedo avait alors du apprendre les gommes Bridgestone mais aussi le V10 Mercedes.

Mais au vu des saisons 2005-2006 mais surtout 2011-2012 du pilote asturien, je crois oui qu’il est, avec le Kaiser, le meilleur pilote vu en F1 depuis la mort de Senna en 1994.

Michael Schumacher en GOAT ? Cela se défend très clairement même si je partage (indépendamment de son retour raté entre 2010 et 2012, je ne parle que de sa carrière principale entre 1991 et 2006) l’avis de Jody Scheckter interrogé à ce sujet en 2002 après le 5e titre du virtuose pilote allemand.

La faiblesse principale du Baron Rouge dans la course au GOAT, c’est la liste de ses coéquipiers. A part Nelson Piquet qu’il bat dès son arrivée chez Benetton en 1991 (quel exploit), aucun champion du monde par la suite : Brundle, patrese, Lehto, Jos Verstappen, Herbert, Irvine, Barrichello et Massa.

Le seul champion du monde qu’il finira par croiser, c’est Nico Rosberg entre 2010 et 2012, mais à 41 ans passés comment imaginer que l’ogre de Kerpen fasse jeu égal avec un jeune loup aussi talentueux que l’ancien pilote Williams.

Pour les point forts de MS en GOAT, citons la liste innombrable de ses exploits en piste, sa capacité à reconstruire deux écuries (Benetton et Ferrari), sa longévité et la liste de ses records dignes d’un almanach, un peu le Merckx ou le Federer du sport automobile de vitesse.


Voir ce commentaire dans son contexte