Commentaire de Djam
sur Juan Branco, Crépuscule


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 15 avril 21:45

Lire aussi son 1er livre (« Contre Macron ») pour mesurer déjà la maîtrise, presque élitiste, du style d’écriture de Branco. Moi, j’aime beaucoup parce que cela exige un effort et l’obligation d’ouvrir davantage encore et les yeux et la pensarde.

Mais... combien de français de base liront ses livres ? Combien d’ambitieux bien peignés et costumés « made in china », petit sac à dos tendance fiché dans le dos et écouteurs sans fil prothésant les esgourdes feront l’effort de remettre en cause leur petit début de carrière d’employé de banque, d’assurance et de cabinets de conseils ?

Combien de jeunes femmes vêtues selon la mode des magasines « féminins » branchés, aux ongles transformés en pétales rouge sang et smarphone greffé dans la main s’intéresseront à ce jeune avocat brillant et courageux sans s’inquiéter pour leur réussite féminine imitant l’homme si conspué ?

Oui, il est temps, grand temps de se relever, de soutenir peu ou prou les GJ, de refuser les compris avalés jusqu’à aujourd’hui. Et au moment où le plus puissant symbole de notre pays, Notre Dame, est en proie aux flammes et déjà dramatiquement détruite, n’est-il pas plus encore temps de sortir de notre léthargie et notre soumission ????



Voir ce commentaire dans son contexte