Commentaire de Biscotte
sur Juan Branco, Crépuscule


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Biscotte Biscotte 16 avril 09:39

Il y a le réveil d’une vraie gauche, par celle des salons et des ors. De la sainte trinité des Thomas : Piketty, Guénolé, Porcher à P. Helin et en passant par Juan Branco ; tous sont ou gagnent à être connus et reconnus.

Ils mettent en lumière dans leur domaine, les mots qui manquent à bien des gens pour exprimer leurs souffrances, d’où elles viennent et par et pour qui (les profiteurs).

Branco à un courage immense, je trouve. Mettre de côté une vie ou il aurait roulé sur l’or, ce n’est pas donné à tous.

Brillant orateur, il va faire parti des générations futures qui prendront part, et avec bonheur je l’espère pour lui, aux destinées de la nation.


Voir ce commentaire dans son contexte