Commentaire de Paul Leleu
sur Et si l'incendie de Notre-Dame de Paris était une apocalypse (révélation) lumineuse ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Leleu 19 avril 00:21

évidemment que c’est un signe... j’ai contemplé le feu, et je l’ai trouvé très beau et très puissant... très esthétique...

mais je ne pense pas que les contemporains soient capables de comprendre et déchiffrer ce signe... la véritable libération est esthétique et spirituelle...

je ne me satisfais pas des larmes de crocodiles de consumméristes en mal de sentimentalisme... je ne me satisfais pas non plus du rationalisme mal fagoté de certains autres, qui ne voient là qu’un tas de pierre.

Si l’oeuvre d’art des hommes n’est qu’un tas de pierre, alors on n’est pas loin des auto-da-fé, quand on brûlait les livres et les oeuvres d’art.... les soi-disant « tolérants » sont tout aussi bien des fascistes en puissance eux-mêmes...

l’insensibilité à l’art, le rejet hystérique du beau (beau de l’âme, beau de l’oeuvre) est une caractéristique de notre époque et de notre idéologie... le beau est effectivement une injure à la médiocrité esthétique et humaine de notre époque...

le goût du beau sera le premier signe de l’émancipation des êtres, face à l’emprise du Capital, qui n’est que laideur et matérialisme... Si nous aimions et cultivions le beau, le Capital n’aurait pas tant d’emprise sur nos vies.


Voir ce commentaire dans son contexte