Commentaire de Aristide
sur Le printemps est un barbare qui déchire les robes...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 19 avril 10:28

@Fergus

La pédanterie à l’épreuve de l’auto-promotion. 


Voir ce commentaire dans son contexte