Commentaire de Castor
sur Notre Dame : le diable est dans les détails


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

p.castor Castor 19 avril 17:50

Un soupçon de nostalgie, servi par une belle écriture... oserai je dire inspirée. C’est vrai qu’on trouve parfois dans une petite église romane, au fin fond du JURA ( chacun sa région) une forme d’apaisement...

Quelque part comme un écho de la société du spectacle, je parle bien sûr de la médiatisation de l’événement.

Bel article.


Voir ce commentaire dans son contexte