Commentaire de Ecométa
sur Le Jour de la Terre se doit d'être tous les jours, aujourd'hui plus que jamais


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ecométa Ecométa 21 avril 10:58

@Chantecler

Ce que vous évoquer dans votre denier paragraphe, ce n’est pas du transhumanisme mais le scientisme, le rationalisme économico technoscientiste !

Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques « physiques » et « mentales » des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Bref, la nature humaine, physique comme métaphysique c’est pas bien ... la science dans sa connerie peut faire bien mieux ! Le passage sur l’amélioration de la santé, qui est louable, et qui se fait déjà ... par la médecine, est l"arbre qui cache la forêt... c’est l’enfer pavé de bonne intention !

Le but du transhumanisme, c’est de changer l’humain en termes d’humanité, ceci au plan métaphysique, car la nature humain ne convient pas au rationalisme technoscientiste !

Améliorer ses capacités physiques : pour mieux faire la guerre ? Pour vivre deux siècles ? Deux siècles de manipulation !

Améliorer ses aptitudes mentales : pour faire quoi ? Pour le rendre plus intelligent... ce serait un problème car ce n’est certainement pas le but recherché par des prédateurs manipulateurs dont le but est la manipulation pour leur seul profit !

Le transhumanisme c’est le stade supérieur au rationalisme pour une plus grande et meilleure réification de l’humain ; c’est un nouveau fascisme : une nouvelle façon d’asservir l’humain au prétexte spécieux et fallacieux, sophiste et cynique, de le servir !

Nous sommes loin du réchauffement climatique et des problèmes d’environnement ; qui en fait pour tous ces manipulateurs prédateur et tenants du scientisme, ne sont pas des problèmes insolubles car la science et la technique résoudront elles-mêmes les problèmes qu’elles posent. C’est là un véritable cercle vicieux du raisonnement qui ne fait qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes ! En fait, sauf pour les tenants du système et leurs aboutissants particuliers, nous ne résolvons rien de façon satisfaisante pour la masse des populations, et même pire, nous nous enterrons dans des problèmes insolubles.

Nous courrons à notre plus grande perte !


Voir ce commentaire dans son contexte