Commentaire de eric
sur Le Gavage des oies : n'y a-t-il pas d'autres problèmes bien plus cruels et plus urgents, touchant de bien plus grandes populations animales ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 22 avril 14:05

Même sans avoir lu Girard, on sait que bientôt, une vegan tuera une fermière pour épargner la violence, imposée par des gallinacés fermiers élevés en liberté à des vers de terre méritant ou des limaces saladicides. Ce n’est sans doute pas un hasard si les nationaux socialistes furent les grands précurseurs de l’écologie politique.


Voir ce commentaire dans son contexte