Commentaire de Aristide
sur Mythologie de la cabane en marche, et de l'an 01


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 30 avril 2019 19:00

« L’an 01 » fut oublié pour un temps. Avant qu’il ne revienne hanter l’esprit des ronds points. Un film en relation avec « La belle équipe  », de Jean Duvivier,. Tourné en 1936, il raconte lui aussi l’histoire d’un autre collectif , et d’une autre utopie, semblant tout de même plus réaliste.

  « La belle équipe », contient tout cet esprit subversif et libertaire, guère théorisé, mais au cœur des aspirations des ouvriers en grève du front populaire. Cinq ouvriers parisiens, chômeurs sympathiques, gagnent le gros lot de la loterie nationale. Plutôt que de se séparer, ils vont faire l’achat d’une vieille ginguette, en bordure de rivière.

Une histoire pas si simple. Duvivier montre les tiraillements, les impossibilités du projet, la difficulté du groupe, ... Et vous oubliez la fin de l’histoire ! La fin initiale d’un pessimisme trop prononcé pour l’époque du front populaire a du etre refaite.

A tort on parle de fin optimiste et pessimiste, alors que les deux mettent en évidence l’impossibilité d’un tel projet ...


Voir ce commentaire dans son contexte