Commentaire de Christian Labrune
sur Venezuela : un pays saboté ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 2 mai 18:49

Quel sens de la nuance. Je comprends que vous écriviez peu...

======================================
@xavier dupret

Il vous aura probablement échappé que mon texte était ironique ! Dans l’ironie, il est admis qu’on force le trait. Or cette ironie, précisément, s’attaquait à votre vision manichéenne du monde : les salauds d’un côté, qui tirent cyniquement les ficelles de l’histoire (Amérique) et de l’autre, avec les Maduro, les Erdogan, les Poutine et autres dictateurs, les belles et très enviables vertus démocratiques.
Le capitalisme néo-libéral de notre monde Occidental n’est certes pas parfait, et je serais le premier à le critiquer, mais quand on se trouve confronté comme ici à l’éloge des dictatures les plus crapuleuses, on aurait presque envie de se croire, dans cette France pourtant merdique où nous croupissons, in paradisum.


Voir ce commentaire dans son contexte