Commentaire de Hervé Hum
sur Venezuela : un pays saboté ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 5 mai 14:21

@brunat-celine

Il ne s’agit pas tant de faire la guerre avec la Russie, que d’en faire une menace extérieure crédible, contre laquelle l’état d"urgence permanent est une nécessité. Condition nécessaire pour convaincre une population à la servilité zélé, ou servitude volontaire.

Le militaire n’a pas besoin de la guerre, mais seulement d’une menace de guerre jugé réelle pour justifier la soumission à des chefs de guerre. Qu’ils soient militaires ou civils pour l’économie.

La condition est donc un monde en conflit perpétuel où les périodes de paix ne sont que l’exception à la règle et non la règle. Chacun affirmant vouloir oeuvrer pour la paix et par derrière, soutenant les situations conflictuelles. C’est ce qu’on appelle la politique du pompier pyromane.


Voir ce commentaire dans son contexte