Commentaire de keiser
sur Macron, Le Pen, l'invisible convergence


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

keiser keiser 13 mai 17:53

« mais c’est de bonne guerre en cette période électorale »

Il n’y a jamais eu de bonne guerre, ni de mauvaises paix.

( Benjamin Franklin )


Voir ce commentaire dans son contexte