Commentaire de Albert123
sur Démocratie représentative en danger


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Albert123 14 mai 10:46

@Raymond75

la seule chose que les GJ ont permis de souligner c’est que l’état républicain est non désireux d’organiser la société française en collaboration avec le peuple français.

Et si on dépasse la « BFMisation » et qu’on lâche un tant soit peu sa soumission à la république, on comprend que le peuple français , sur les ronds points, est en train de faire société comme il ne le faisait plus depuis presque 50 ans.

ce qui se met en place c’est le retour à terme d’un souverainisme local face à la centralisation totalitaire républicaine.

et si cette tendance à l’horizontalité de la société française vous apparaît comme une barbarie, posez vous la question de ce qui caractérise la verticalité du système républicain et en quoi il mène à cette horizontalité alors que son pendant monarchique ne l’y conduisait pas. 

Quand à la Suisse, le comparer à la France est risible, tant ces 2 pays n’ont rien à voir en terme de démographie, d’économie, d’organisation politique et de taille.

la Suisse en plus c’est avant tout, par tradition, le coffre fort de beaucoup de fils de pute, donc ont y fait pas la guerre, par tradition également.

Prendre la Suisse comme exemple, c’est aussi stupide que de vouloir se calquer sur l’Allemagne.

« N’est pas la Suisse qui veut ! »

Les suisses arrivent à être suisse, normal 

les français échouent à être républicains, et c’est tout aussi logique

car n’est pas français qui veut.

On peut par contre proposer aux républicains d’aller fonder une « Républiquie » quelques part sur un territoire non occupé (comme la Lune ou Mars par exemple). et de lâcher la grappe à un peuple qui n’a jamais demandé de subir de pareils parasites d’autant plus quand ils deviennent nuisibles.


Voir ce commentaire dans son contexte