Commentaire de Jean-Luc Hodemon
sur Élections européennes : Macron dans l'illégalité


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 18 mai 13:43

Le président est sorti de son rôle constitutionnel d’arbitre institutionnel... Il n’est plus dès lors président « de tous les français », mais se met au rang d’un chef de parti, celui de LREM, dont la liste est au demeurant présidée par une ex proche du GUD... Belle leçon de démocratie révélatrice d’un risque de « beresina »  !!!


Voir ce commentaire dans son contexte