Commentaire de amiaplacidus
sur Européennes 2019 en France : Triple Sanction


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

amiaplacidus amiaplacidus 27 mai 2019 09:40

J’ai fait une bref analyse des résultats :

RN : 1er tour présidentielle 2017 21,3 % ; européennes 23,31 ; gain de 2,01 %
Macron : 1er tour présidentielle 2017 24,01 % ; européennes 22,41 ; perte de 1,6 %
LFI : 1er tour présidentielle 2017 19,58 % ; européennes 6,31 ; perte de 13,27 %
PS + Génération + Verts : 1er tour présidentielle 2017 6,39 % ; européennes 22,93 ; gain de 16.54 %

.

Première remarque, le gain de PS + Génération + Verts est dû essentiellement aux Verts. PS + Génération enregistrent au total un score très modeste et paient la trahison systématique du PS (par exemple, "mon ennemi, c’est la finance" de Hollande et la vraie pratique dudit Hollande).

.

Deuxième remarque, Macron subit une défaite humiliante, alors qu’il a mis tout son poids dans ces élections, il est récusé par presque 80 % (77,59 %) des électeurs qui se sont exprimés. Et une partie importante de ceux qui ont voté Macron (c’est lui qui a personnalisé les européennes) l’ont fait pour ne pas voter RN.

.

Troisième remarque, une partie importante des votes RN ne sont certainement pas des votes d’adhésion, mais des votes de protestation par rapport à la politique suivie par Macron.

.

Quatrième remarque, LFI paie le comportement de Mélanchon. Un parti politique vraiment de gauche ne doit pas mettre en exergue une quelconque personnalité, il doit au contraire s’articuler sur l’ensemble des militants, sans hiérarchisation.

.

Remarque finale, la France et les Français ont un besoin urgent d’une autre organisation politique. Ils ont besoin d’en finir avec des politiciens professionnels qui choisissent un parti comme on choisit une entreprise pour faire carrière. Ils ont besoin de politiciens qui ont des convictions.

Pour y arriver le chemin est sans doute difficile, mais très loin d’être impossible.

Passer à une 6em république, interdire le cumul des mandats, limiter les mandat à dans le temps 2-3 pour un mandat donné (fini les députés-maires durant 25, 30, 40 ans).

Qu’un politique qui a été condamné, même pour une infraction minime soit inéligible à vie, la femme de César ne doit même pas être soupçonnée.

Élections systématique à la proportionnelle, et que l’on ne vienne pas dire que cela amène l’instabilité gouvernementale, la Suisse, championne mondiale de la stabilité gouvernementale (hors dictatures) connaît, à tous les niveaux, des élections à la proportionnelle intégrale, avec toujours un couperet suspendu sur les élus suisses : le RIC.
Bien entendu, il ne s’agit pas de copier servilement, France et Suisse ont des histoires totalement opposées. En France, centralisme extrême (« merci » Louis XIV et certains de ses prédécesseurs), en Suisse, construite par agrégats successives et volontaires d’états souverains, décentralisation extrême (ce qui a aussi des inconvénients).

.

Mais la France, si elle veut se sortir de la mouise, n’échappera pas à une transformation profonde de son organisation politique.


Voir ce commentaire dans son contexte